Il est interdit de brûler des déchets même ceux du jardin !

21/06/17

Les déchets verts, issus de la tonte de pelouses, de la taille des haies et arbustes, des travaux d’élagage ou de toutes autres pratiques similaires produits par des particuliers constituent des déchets ménagers.

Dès lors, l’article 84 du règlement sanitaire départemental s’applique : le brûlage à l’air libre des déchets ménagers est interdit. Leur traitement doit être réalisé selon les textes en vigueur. Des dérogations ne peuvent être accordés par le Préfet que dans le cas où il est impossible d’utiliser d’autres moyens autorisés pour leur élimination (apport volontaire en déchetterie). Une circulaire ministérielle du 18 novembre 2011 a confirmé cette interdiction considérant que le brûlage des déchets verts :
- était à l’origine de troubles du voisinage générés par les odeurs et la fumée,
- pouvait occasionner un incendie lorsqu’il est réalisé sans surveillance,
- générait de façon incontrôlée des émissions de substances polluantres dans l’atmosphère toxiques pour l’Homme et l’environnement.

Des solutions de substitution existent :
- paillage des végétaux avec les branchages après broyage ou le gazon,
- compostage individuel : un bon compost doit être situé à l’ombre, être aéré (mélangé toutes les 4 à 6 semaines) et maintenu humide. Il est prêt lorsqu’il sent la terre forestière, l’humus et s’effrite facilement (3 à 6 mois au printemps/été ou 6 à 9 mois en automne/hiver)
- apport volontaire en déchetterie

 

Aujourd'hui

soleil-nuage
21°C / 9°C
Les prochains jours

Flash Infos

Un événement, une information, … Abonnez-vous au Flash Infos pour recevoir régulièrement des informations par e-mail.
Lire la suite